X-Alpine 2016 : le point sur la préparation

Comment va le bonhomme qui va courir ?

L’heure de la nouvelle confrontation avec la montagne, mais surtout avec moi-même est bientôt arrivée. J’ai pour habitude de dire qu’après l’abandon de l’année dernière « j’ai toujours une X-Alpine en travers de la gorge » et que celle-ci n’est toujours pas passée. Seuls le passage de l’arche d’arrivée et le statut de finisher « I am X-Alpine » me permettront de tourner la page. Bon je pousse un peu.

En principe dans moins de 7 jours j’aurai achevé la X-Alpine (#TVSB2016)…tout du moins la barrière horaire aura été dépassée.

30-06-2016 22-32-14

Alors avant de se projeter, retournons nous pour faire le point sur la préparation de mon objectif majeur de l’année 2016.

Ce matin je terminais ma dernière séance de préparation spécifique. Préparation spécifique, préparation spécifique ?… je n’en ai point puisque ma séance de course à pied est toujours la même : toujours la même depuis 2 ans.

Mes sorties – que dis-je? – Ma sortie peut être résumée en quelque points :

  • Séance d’endurance fondamentale, c’est à dire courue aux sensations avec l’objectif d’être en totale aisance respiratoire.
  • A quelle allure ? : Je n’en sais strictement rien, « je cours sans montre ! » … pas tout à fait vrai avec la RCX5 Polar mais sans GPS ni accéléromètre (car il ne s’attache pas sur les Rapa Nui). Mais je soupçonne à environ 6 min / km.
  • Principe de fréquence et de régularité : courir le plus souvent possible pour que cela devienne une seconde nature.
  • Le matin à jeun : en semaine à partir de 5h30 jusqu’à 7h30 environ et le WE à partir de 7h30. Mais il m’arrive que mes journées off se concentrent le WE.
  • Durée : environ 2 heures.
  • Lieu ? De mon domicile en direction du trottoir de ceinture du Parc des Buttes Chaumont : « quelques petits tours et puis s’en retourne ».

Alors cela a donné quoi par exemple sur le mois de juin qui vient de s’achever ?

Séances mois de juin 2016 prepa X-Alpine

Le bilan du mois de juin :

  • 6 matinées OFF.
  • Une moyenne de 11 heures de CAP par semaine soit une moyenne de 110 kms par semaine si l’on valide l’hypothèse que je cours à 10 km/h ce dont je ne suis pas certain, c’est une estimation à la grosse louche.

Comparaison de ma préparation avec l’année dernière à la même époque en faisant des statistiques sur les 7 dernières semaines :

tableau rectifie 2015 2016

Que faire dans les jours qui viennent :

C’est la semaine de tapering (affûtage). Je vais continuer à courir tous les matins jusqu’à jeudi mais en raccourcissant la séance à environ 1 heure. Ne pas oublier que la fréquence et la régularité sont pour moi la clef.

Par ailleurs il va falloir veiller à dormir en ne laissant pas passer le train de 23h30, que j’ai malheureusement loupé toute la semaine pour arriver ce matin à ma pire séance de l’année.

En bref, je suis crevé. 😉

 

 

 

 

 

 

9 réflexions sur “X-Alpine 2016 : le point sur la préparation

  1. Bravo, pour cet entrainement en « slow motion » ça paie bien j’ai aussi testé. Par contre je suis impressionné par le dénivelé que tu arrives à avaler sur cette X-Alpine sans avoir de grosses Montagnes à Paris. En tous les cas je te suivrai avec envie, dans les Montagnes des vaches mauves Milka.

    1. Et bien concernant le dénivelé c’est bien le chaînon manquant de ma préparation… maillon faible de ce dispositif c’est certain.

    1. Et yapluka se reposer pour surcompenser cette semaine. Pour ma première séance de tapering ce matin (1h20) c’était au top ! Dormir tôt chaque soir et garder tout doucement le rythme.

  2. PhilippeG-528

    Cette fois tu vas au bout Grego, j’en suis persuadé ! 🙂
    Je te rejoins pour le côté « sans montre » c’est moins stressant 😉
    Impressionné par ta régularité de tes sorties, je ne pourrai pas, pas trop de monotonie par contre ?
    Sinon pour moi, la séance spécifique serait plutôt de me rapprocher des terrains de l’épreuve, mais bon chacun sa vision 😉

    @ Verbier si j’arrive à te croiser…
    Philippe (dossard 342)

    1. Oui bien sûr je te rejoins : la séance spécifique c’est celle qui se rapproche des conditions de l’épreuve. Mais fautes de terrains adéquats proche de chez moi, je n’ai pas le choix…faudra que je demande à Anne Hidalgo de faire quelque chose et d’installer des terrains à profils de trail….mais c’est probablement plus difficile que légiférer sur la circulation des vieilles automobiles dans Paris.
      (I am … dossard 472)

  3. Ping : Récit de la X-Alpine 2016 : des larmes, du sang, de la sueur, mais finisher. | Grégo On The Run

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s