L’X-Alpine : pourquoi cet Ultra Trail est terrible…ment beau ? (Part 3)

Après les deux premiers post (part 1 et part 2) on continue la série de l’été à propos de l’X-Alpine qui se déroulera à l’heure où j’écris ces lignes dans 15 jours. Les dés sont presque jetés maintenant pour nous tous. Il est désormais important de gérer l’atterrissage. Je fais référence à la phase d’affûtage, autrement appelée « tapering » chez nos amis anglo-saxons. Il s’agit en gros de baisser le volume d’entraînement pour que l’organisme surcompense, c’est à dire mette en place un processus d’adaptation vous apportant un état de forme (fitness) plus élevé que celui que vous aviez avant de vous entraîner. Ben oui….quand on s’entraîne beaucoup et bien on est crevé tout le temps ! Vivement la phase d’affûtage pour qu’enfin on ressente le bien être ou bénéfice de cette sollicitation permanente que vous avez infligé à votre corps (ben oui cela sert à ça l’entraînement !).

Mais je m’écarte du sujet qui est celui des pièges que peut nous tendre cet Ultra si particulier.

Le premier piège : se prendre une bonne gamelle dans la descente vers Sembrancher.

Partir trop vite et … trébucher sur une racine d’arbre dans la descente vers Sembrancher.  C’est trop bête !!!!! Vous êtes en pleine forme (ce que vous croyez) à 4 heures ou 1 heure du matin. Et l’euphorie aidant vous vous mettez le turbo dans cette descente. Cela dit il fait nuit, il y a de la poussière causée par les passages des coureurs, votre vigilance est amoindrie (oui entre 1 h et 4 h vous êtes très vulnérable…en principe votre gouverneur central est en mode off). Le seul avantage que je perçois c’est que vous pouvez revenir sur vos pas et remonter à Verbier pour abandonner si vous vous êtes blessé.

Le deuxième piège : grimper comme une fusée Le Catogne et Orny.

Il fait frais, les sensations sont bonnes, le paysage est superbe alors forcément on se sent pousser des ailes. Sauf que l’on est en train de se griller pour la suite…le chemin de la mort va nous rappeler à l’ordre. Je l’ai évoqué dans mon précédent post. Le gros danger de passer d’Orny à La Fouly c’est de ressentir une élévation de température d’au moins 15 degrés mettant à mal ton organisme. Tu vas ressentir un vrai coup de barre. Tous les traileurs se regardent en chien de faïence sur ce sentier avec … un regard de chien battu. Regardez comme je donne le change sur la photo ci-dessous prise sur le chemin de la mort. En fait j’en mène pas large… et je marche.

2016_07_014_01

Le troisième piège : renoncer à continuer sur le chemin de la mort et abandonner à La Fouly.

DON’T STOP A LA FOULY !!!!!!!!!!!!!!!!!!

RÉSISTE A LA TENTATION DE RENDRE TON DOSSARD

La parade ? Tu demandes à quelqu’un de se poster à La Fouly et de t’interdire de rendre ton dossard. Cela peut être quelqu’un de ta famille, super pote et à défaut tu payes quelqu’un pour faire ce job.

Après avoir passé le mur du son de La Fouly, tu ne peux plus arrêter, tu es attiré par la ligne d’arrivée. Et tu traverses les plus beaux paysages de cet X-Alpine et là tu te dis que cela valait le coup de continuer. Nan ! Je ne mettrai pas de photos des beaux paysages. Comme ça tu es encore plus motivé de les découvrir en direct live.

Le quatrième piège : ne pas suffisamment boire au ravito de La Fouly et ne pas remplir à fond ses flasque.

Je me suis fait piéger lors de mes deux dernières participations 2016 et 2017. Sur la montée du col Fenêtre on se déshydrate incroyablement vite. Et franchement je vous déconseille de boire dans les citernes de flotte pour bovins que vous allez croiser sur cette montée. Vous devrez alors faire un choix entre la déshydratation ou la dysenterie.

Le cinquième piège : Maudire le traceur de l’X-Alpine lors de l’ascension de « The Mur » de Lourtier / La Chaux.

Là je n’ai rien à vous conseiller. Oui c’est difficile, oui c’est vraiment terrible. Mais le traceur de l’X-Alpine est là pour vous pousser dans vos derniers retranchements pour que vous soyez fier d’être arrivé jusqu’au bout. Allez courage, c’est le dernier col ! Mais put… quel col !

The Mur

 

 

6 réflexions sur “L’X-Alpine : pourquoi cet Ultra Trail est terrible…ment beau ? (Part 3)

  1. Ça y est j’ai fait la réservation de ma chambre tout Luxe à la Fouly, Jacuzzi et piscine avec repas gastronomique. Dépêche toi le resto ferme très tôt cette année 😉
    J’ai fait des progrès avec mon appareil, les photos seront moins floues.

    1. Super ! Tu seras hyper frais et dispo pour cette année..après le jacuzzi je te conseille de te jeter dans la neige qui ne sera pas aussi difficile à joindre cette année ! Il paraît que le col Fenêtre est hyper enneigé à partir d’une altitude très basse.
      Pour les photos cela signifie que tu es devenu un sniper très affûté. La maîtrise de la MAP étant la clef des photos au rendu net ;-))

  2. Lheuillier

    Je viens juste de lire cette part 3,dans ma chambre d’hôtel, à 7h45 du départ ! Cette fois on y est ! Allez j’eteins la lumière , on se lève tôt demain matin😉

  3. Lheuillier

    Bravo Grégo, encore finisher et avec un super temps!!t’es un sacré dur à cuire!! J’ai vu ton arrivée en video et le bonheur est toujours le même à la fin.j’attends ton CR avec impatience!
    Je tiens vraiment à te remercier, moi aussi j’ai réussi à venir à bout de cette enfer final!! Je suis finisher!!
    Tous tes conseils et détails de course m’ont vraiment aidé. Dans ma tête résonnait « ne craint pas d’être lent… » Dans les moments difficiles.
    La course s’est bien passée dans l’ensemble jusqu’au mur ou j’ai vécu la plus eprouvante épreuve physique et mentale de ma vie…une véritable agonie de plus de 2h ou je me parlais à moi même, avec ma croix sur le dos😖😖
    Une énorme envie de dormir, des nausées c’était horrible…je crois que le qualificatif n’existe pas,pour décrire la dureté de cette montée finale.
    Et toi?

    1. Avant de répondre à tes questions je tenais à te livrer les points suivants :
      1/ Je t’ai suivi durant toute « notre » course sur l’Appli Live Runner limité à deux coureurs en suivi. J’avais un pote et toi. Tu es un sacré champion. Toutes mes félicitations.
      2/ En fait tu fais partie du panier de coureurs du haut niveau. Mes conseils ne s’adressaient pas à toi mais au coureur « tout venant ». Tu es un super athlète aux qualités physiques du premier centile des Ultra Runners.
      C’est la raison pour laquelle je ne suis pas le mieux placé pour te donner des conseils mais je suis flatté que mes récits t’aient donné quelques lumières.
      Bon repos champion.

  4. Lheuillier

    Merci pour ces compliments☺️Tu n’es que 2h30 derrière moi!!
    Je vais lire tes CR encore et encore, c’est aussi grâce à cela que j’ai pu me préparer mentalement .
    A bientôt guerrier 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s