L’X-Alpine : pourquoi cet Ultra Trail est terrible…ment beau ? (Part 1)

L’X-Alpine est l’épreuve reine des épreuves du TVSB (Trail Verbier Saint Bernard). Elle compte 111 kms et 8400 de dénivelés positifs et négatifs. Et moins de 50% des coureurs au départ arrivent à rallier l’arrivée.

Je suis inscrit pour la quatrième année consécutive et il me tarde d’être le 7 juillet 2018.

Alors j’ai tellement d’éléments à partager que ce post est le premier d’une longue série. Cela dit futurs « I am X-Alpine » j’essaierai de vous donner quelques clefs mais surtout l’envie d’aller au bout…surtout lorsque vous serez en train de gamberger quelque part entre Saleinaz et La Fouly.

Avertissement : ce présent post et ceux qui suivront ne s’adressent pas aux 50 premiers finishers de l’X-Alpine et encore moins à l’élite… mais plutôt à tous les autres coureurs tout-venant comme moi qui veulent prendre part à une épreuve un peu surdimensionnée pour eux. Mais c’est bien ce qui constitue l’intérêt et le piquant de la démarche.

L’X-Alpine est très certainement l’épreuve de Trail qui m’a le plus marqué dans tous les sens du terme. Car au-delà de ses spécificités hors normes il est vrai que j’en ai gardé un certains nombre de stigmates. L’X-Alpine est une épreuve qui secoue tous ses participants. Elle ne laisse personne indifférent non seulement parce qu’elle est difficile mais aussi parce qu’elle est caractérisée par une beauté et variété de paysages qui sont à couper le souffle. Par ailleurs elle est tellement éprouvante qu’elle laisse chez celui qui est finisher une émotion très particulière mêlée de fierté bien sûr (comme pour tout accomplissement) mais aussi d’autres sensations très singulières. Car franchir la ligne d’arrivée c’est avoir réussi à vivre une expérience surréaliste car empreintes de multiples émotions aussi opposées que l’enthousiasme et l’extase mais également la souffrance extrême et la lassitude. J’essaierai d’en décrire les mécanismes.

Un petit teaser de l’organisation du TVSB pour commencer ?

 

En attendant liens vers mes trois récits de course :

X-Alpine TVSB (Trail Verbier Saint-Bernard) 2015

X-Alpine TVSB (Trail Verbier Saint-Bernard) 2016

X-Alpine TVSB (Trail Verbier Saint-Bernard) 2017

14 réflexions sur “L’X-Alpine : pourquoi cet Ultra Trail est terrible…ment beau ? (Part 1)

  1. Manu29

    Bonjour Grego
    Entièrement d’accord avec toi, cette course ne laisse personne indifférent pour toutes les raisons que tu as énoncées. Pour moi qui ne suis pas allé au bout lors de ma première tentative en 2017 (1ère fois que j’abandonnais), je n’ai qu’une envie c’est de me retrouver sur la ligne de départ en 2019. J’attends avec impatience tes prochains articles et bon courage pour l’édition 2018.

    1. Manu29 : Je te souhaite d’y retourner pour te donner à fond pour la terminer car c’est vraiment une grande satisfaction de tourner la page sur un abandon. Bon courage pour l’année prochaine.

  2. J’ai regardé la vidéo les paysages sont magnifiques (plus joli que la Fouly), ça me tenterait bien mais hors de portée de mes guibolles. Alors comme d’habitude on se retrouve au même endroit que l’année dernière … mais il n’y aura pas l’effet de surprise cette fois.

    1. C’est très très beau surtout le matin sur Le Catogne et le soir passé le col du Grand St Bernard car les paysages aux lumières rasantes sont souvent les plus inspirants.

  3. dimitri perez

    Je viens de terminer ma dernière course préparatoire pour la X-alpine. A partir de maintenant j’enclenche le mode TVSB2018 et je vais me préparer mentalement en commençant par lire tous tes récits! En tout cas, ça donne autant envie que ça fout les j’tons cette course!
    Bonne préparation à toi et au plaisir de lire la suite !

    1. Oui tu peux avoir peur car c’est un gros morceau qui te fera douter très certainement à un moment de la course. Mais justement c’est ce qui en fait le passage de la ligne de finisher comme un moment unique à vivre : quelle gratification. Mais avant cela la beauté des paysages nous donne l’énergie pour avancer et aller au-delà de ses limites.
      Enjoy !

  4. Ping : L’X-Alpine : pourquoi cet Ultra Trail est terrible…ment beau ? (Part 2) – Grégo On The Run

  5. Lheuillier

    Salut Grégo, je serais sur la ligne de départ à Verbier le 7 juillet ! Mon premier ultra de plus de 100 bornes et quel 100bornes!!Xalpine, je n’ai pas choisi la facilité. Merci pour tes récits ,ca m’a permis de me préparer psychologiquement depuis plus de 6 mois, ce que je n’avais encore jamais fait auparavant . Il me reste 2 semaines de prépa , l’excitation a pris le pas sur la peur, je n’ai jamais préparé une course à ce point. Je pars littéralement en guerre! Je veux finir!! Mon crédo : ne craint pas d’être lent , craint d’être à l’arrêt !😉On se retrouve la bas

    1. J’adore ton commentaire. Tu abordes l’épreuve exactement comme il le fait faut. Avec la rage, l’humilité, et la bonne stratégie (« ne pas craindre d’être lent mais craindre d’être immobile »).Surtout ne l’oublie pas durant la course car l’X-Alpine te fera douter à plusieurs moments c’est certain. Mais comme tu le sais désormais, tu es donc prêt ! Je te sens prêt. Alors déroule et profite de cette aventure qui te marquera à jamais.

    1. Merci â toi. Ton prénom commence bien par un f et termine par un y ? Si c’est le cas tes résultats sur les formats courts prouvent que tu as la caisse mais ton risque est de partir trop trop vite et de déchanter quand le coup de mou viendra car il viendra plus violemment que dans les formats plus courts et moins techniques que tu as connus.

  6. Lheuillier

    Entièrement d’accord avec ca!! Il faudra adopter dès le départ, une allure que je ne connais pas …celle des ultras 🤔Si j’y parviens, c’est un bon début

    1. Cela sera gagné. Gère bien tes coups de mou et de blues en continuant à mettre un pied devant l’autre même si c’est en marchant. Surtout que cela ne te désarçonne pas car tu n’as jamais ressenti cela sur tes précédents Ultra. Aucune honte à avoir on passera tous par là…et ceux qui feront face en courbant l’échine seront des finishers. Tu peux te permettre de partir à 4 heures du mat. Tu as le niveau. C’est mon conseil.

  7. Ping : L’X-Alpine : pourquoi cet Ultra Trail est terrible…ment beau ? (Part 3) – Grégo On The Run

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s