Semi-marathon de Paris 2017 : le retour…de la pluie

Le semi de Paris 2017 que je retrouve après l’avoir manqué l’année dernière pour un problème de coordination d’agenda se déroulera sous des cieux nous envoyant la pluie. On a de la chance, on échappe à l’orage de grêle prévu l’après midi.

dossard-semi-paris-2017

J’apprécie particulièrement cette épreuve que je courrai pour la sixième fois. Elle ne constitue pas un grand rendez-vous pour moi. Disons qu’elle s’inscrit dans une séance d’entraînement classique pour mes épreuves d’Ultra à venir. J’ai néanmoins sauté deux séances d’endurance : celle de ce matin…parce qu’il pleuvait déjà, et celle de jeudi dernier …parce que bof. Cela dit la semaine enregistre un volume de près de 80 bornes. Mais mon organisme a désormais l’habitude.

QUEL OBJECTIF POUR DEMAIN ?

tableau-synthese-semi-paris

Et bien si j’en crois mes chronos des années précédentes qui s’inscrivent dans une fenêtre de + / – 2 minutes de manière systématique…. je resterai probablement dans la même fenêtre de 1h34 / 1h36. De toutes manières pour progresser sur des distances courtes comme celle-ci où l’on court au seuil on doit impérativement s’entraîner à fractionner et à titiller son deuxième seuil ventilatoire. Ce que je m’ingénue à ne pas faire depuis presque 3 ans. Donc « pas de fractionné, pas d’amélioration de chronos sur semi ! ». Voilà qui est dit, « quoiqu’on die » (c’est du Molière).

PHOTOS : une photo par semi marathon : 2011 / 2012 / 2013 / 2014 / 2015 … il faut retrouver à quel millésime elles appartiennent.

 

6 réflexions sur “Semi-marathon de Paris 2017 : le retour…de la pluie

  1. Moi aussi je suis de la team quasi pas de fractionné. Mais c’est un choix ou c’est parce que tu privilégies d’autres objectifs ? En tout cas, avec cette prépa UTMB t’es sacrément sec ! 61kg ! En t’allégeant, tu perds pas en puissance ? Tu compenses en portant moins j’imagine mais je ne sais pas trop comment on jauge ça.

    1. Pas de fractionné parce que je déteste et que c’est même dangereux : bonjour les blessures. Quant au poids…c’est juste le résultat d’un fort volume par semaine qui doit aboutir à une légère hypocalorie et un changement de métabolisme (léger) car courir 140 bornes par semaine c’est près de 9000 KCal qu’il faut trouver quelque part. Mais je ne pense pas que cela change quelque chose en terme de poids pour moi. Et je te rejoins si l’on perd de la masse maigre dans les quadri. c’est pas bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s