Récit : Les Foulées de Vincennes 2016

Les 10 kms des Foulées de Vincennes en mode tradi.

44 minutes 35 secondes : oui oui c’est bien ce qui est inscrit à ma montre. C’est bien un chrono tout à fait en ligne avec Les Foulées de Vincennes 2013 (44 min 35 s) et Les Foulées de Vincennes 2014 (44 min 34 s). Je suis une vraie horloge. En fait l’année dernière Les Foulées de Vincennes courues en 43 minutes 04 s faisaient figure d’exception, il fallait donc revenir à la tradition !

2016_02_052

tableau perf Foulées de Vincennes 2016

LES 10 KMS DE LA TERREUR

C’est toujours la terreur de se lever et d’avoir un 10 kms à courir. C’est l’épreuve qui me fait le plus peur. Je préfère, et de loin, avoir pour perspective de courir un marathon ou encore un ultra : au moins on ne se mets pas minable dès les premiers 500 mètres.

En général je m’inscris à ces épreuves de 10 kms en début d’année civile, comme ça on s’en débarrasse très vite pour passer à autre chose, histoire d’avoir effectué le plus dur dès le début ! C’est ainsi que je m’étais inscrit pour les 10 kms du 14ième et pour les 10 kms du 8ième arrdt de Paris dès le mois de janvier. Or je ne les ai pas courus cette année.

En effet, pour les 10 kms du 14ième non courues j’ai l’excuse de lui avoir préféré une sortie longue de 3 heures ce matin là parce que réveillé dès 6 heures du matin. Et quant aux 10 kms du 8ième, j’ai l’excuse d’avoir préféré rester rester au chaud dans mon lit en écoutant la pluie.

En revanche ce matin pour l’épreuve de Vincennes : aucune excuse ! D’autant plus que je m’étais inscrit à « l’épreuve populaire » dont le départ avait lieu à 11 heures pour permettre à Laetitia (qui a besoin de beaucoup de sommeil) d’être présente sur le parcours.

 

Finalement, une épreuve toujours aussi difficile : le deuxième km couru en 4 min 45 s pour cause d’arrêt technique me faisant perdre environ 15 s mais il fallait bien être en ligne avec les chronos des éditions précédentes… Et le dernier Km en 4 min 17 s.

Qu’est-ce que cela fait du bien quand c’est terminé !

Rien à dire de plus : le plafond de verre des 4 min 30 s par Km est en acier blindé triple épaisseur, que je n’arriverai pas à franchir et dont je ne me donnerai pas les moyens de franchir.

 

8 réflexions sur “Récit : Les Foulées de Vincennes 2016

  1. C’est pas très clair cette histoire de plafond, c’est du verre ou de l’acier au final 😉 ? Ma montre GPS et Strava prétendent que j’ai bouclé un 10km en moins de 45 minutes mais c’est une distance que je trouve pleine de souffrance et je l’ai éjecté de mon planning de course 2016. Il faut dire que le 10km le plus près de chez moi avait en plus le mauvais gout d’être une boucle à parcourir deux fois, histoire que tu visualises encore mieux ta souffrance à l’avance une fois finie la première boucle. Ca confine au sadisme.

    1. C’est un plafond avec composé de plusieurs épaisseurs à n’en pas douter. Du pur béton armé derrière le verre. Oui c’est du sadisme de se faire autant mal.

  2. Tu es un métronome sur le 10 km, mais un véritable Road Runner sur les longues distances. J’ai tellement un mauvais souvenir du seul 10km que j’ai fait, que j’ai déjà les douleurs et la souffrance qui reviennent en y pensant.
    Quoique tu en dises, même si tu ne veux pas te donner les moyens d’aller au-delà, tu l’as déjà fait non ? Et vu comme c’est dur, bravo !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s