Prépa marathon de Berlin 2015…euhh quelle préparation ?

Je suis inscrit pour courir le marathon de Berlin qui a lieu dimanche prochain. Et quand je fais le point sur ma préparation je suis très inquiet. Je n’ai jamais été aussi mal préparé pour un marathon, physiquement et psychologiquement. Et au vue de la séance de ce matin, je me fais peur. Je n’ai jamais eu d’aussi mauvaises sensations, bon d’accord il y a des jours sans et des jours avec et ce matin c’était vraiment une séance qui s’est mal passée. Je sais que c’est cyclique, demain cela ira probablement un peu mieux. Il n’empêche je me demande si je ne vais pas courir ce marathon avec mon appareil Reflex au poing pour au moins en repartir avec des clichés, à défaut d’un bon chrono…et étant donné l’allure à laquelle je vais courir je n’aurai pas besoin de trépied pour éviter le flou de bougé !

Ce marathon de Berlin arrive trop tôt dans la saison..pfuiiiii franchement fin septembre ! Quelle idée ! Juste après les vacances d’été, comme si on avait le temps durant les congés d’aller courir et se préparer spécifiquement à un marathon. Le marathon de New York et dans une moindre mesure celui de Chicago sont programmés plus tard (novembre et mi octobre) permettant de courir Paris Versailles, le semi de Lyon et les 20 kms de Paris juste avant pour se jauger ! Voilà des organisateurs qui ont pensé à tout.

Bon ben voilà le tableau qui présente les dégâts…si on compare mon kilométrage actuel à ceux qui ont précédé mes précédents marathons. On est loin du compte !

Dans mon post de l’année dernière faisant le constat de ma prépa de Chicago j’avais fait un graph. reliant les kilométrages hebdomadaires.

Pour cette année je vous en fais l’économie…faute de points à afficher.

prepa Berlin

Alors à quelle allure courir cette année?

Je partirai sur un 5min 15s au kilo jusqu’au semi et ensuite vaille que vaille.

Ich bin ein looser…

9 réflexions sur “Prépa marathon de Berlin 2015…euhh quelle préparation ?

  1. Effectivement par rapport à la préparation suivie pour le marathon de Chicago, je comprends un peu mieux très crainte… Mais il va falloir faire jouer l’expérience acquise et déjà le choix de l’allure me semble juste. On dit de Berlin qu’il est rapide alors qui sait si tu te trouves dans un bon jour, tu pourras peut-être venir chatouiller les 5h 😋
    Quoi qu’il arrive… run Grégo run ! 😉

    1. Je ne comprends d’ailleurs toujours pas pourquoi Berlin est considéré comme plus rapide que Chicago alors que ce dernier parcours est plus roulant que celui de Berlin mais tout n’est pas qu’une question de profil de course. Sinon je ferai de mon mieux et de profiter de la foule.

  2. Sylvain

    Avec ton expérience ça ne devrait pas être un gros problème, de toute façon partir doucement est toujours gagnant et comme tu le dis souvent, profites-en !
    Alors « gutes Rennen »

    1. Merci à toi. Je ne sais pas finalement si le fait de ne pas ressentir de pression est un facteur positif. L’adrénaline c’est quand même du carburant. Et bien cela sera l’occasion de tester.

  3. Antoine

    2ème sub 3:30 avec negative split et accélération dans les deux derniers kilo – ça aurait fait quoi avec une vrai préparation ? 😉

  4. +1 la fraîcheur est quand même super importante pour une compétition. Lorsque le foncier est acquis au fil des années d’entraînement, l’expérience prend le dessus pour faire une performance 🙂 Et puis entre nous 2,6 séances par semaine c’est pas si mal. Sur les 4 dernières années ma moyenne hebdomadaire est de 2,8 avec 35-40 km par semaine. C’est vrai que certains comme toi semblent très bien répondre à une grosse augmentation du volume mais pour juste le faire bien, j’ai l’impression que courir un marathon par semaine est suffisant.

    tchuss

    PS, je prendrais volontiers 90 jours plutôt que 5 semaines, ça révèle plus la prépa au long cours IMHO

    1. Le récit ne devrait plus trop tarder. Cela dit est-ce que je suis un « bon répondant » à l’entraînement… Pas sûr. Si pour Chicago je n’ai fait que 4 minutes de mieux qu’à Berlin cette année pour deux fois plus de volume….c’est pas terrible non?

  5. Ping : Marathon de Berlin 2015 : le récit | Grégo On The Run

  6. Ping : Marathon de Berlin 2016 : le point d’ici dimanche prochain. – Grégo On The Run

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s