X-Alpine Trail Verbier Saint Bernard c’est déjà bientôt !

Le trail de la X-Alpine Verbier Saint-Bernard a lieu dans deux jours. Je commence à mal dormir !

Le gros morceau est en ligne de mire et désormais il va falloir y faire face.

Au menu : 111 kms, 8400 de D+ … mais surtout 8400 de D- (car c’est une boucle). Et comme vient de le rappeler la couverture du dernier Zatopek c’est bien la descente qui est particulièrement traumatisante dans un trail. Et ces pentes je les redoute, mais je vais y revenir.

LE PARCOURS

Autant le dire c’est bien le parcours en tous points exceptionnels que nous offre les organisateurs qui m’a poussé à m’inscrire à cette épreuve. Les paysages y sont somptueux, des paysages d’alpages, des lacs et des paysages lunaires comme je les apprécie en montagne. Je n’aime pas beaucoup les forêts (angoissantes) ni les chemins de campagnes, en revanche les plateaux désertiques (l’Aubrac par exemple), ou les vrais déserts (Namibie) me transportent. Bien entendu il en est de même de la haute montagne. Mais la montagne se mérite. Le profil de course de ce trail est particulièrement exigeant puisqu’il concentre 8400m de D+/D- sur une longueur de 111 kms. Il n’est pas du tout roulant. A titre de comparaison l’UTMB cumule 10 000 D+/D- mais « étalés » sur 170 kms.

Profil X-Alpine (source site TVSB)
Profil X-Alpine (source site TVSB)

En guise d’apéro on attaque le célèbre Catogne pour une montée qui fera presque 2000 mètres. Ce sommet est très réputé pour sa perspective à 360 degrés paraît-il tout à fait exceptionnel. Parmi les autres points de vues célèbres les deux cols respectivement des Fenêtre et des Chevaux, connus pour ses lacs.

 

LA PRÉPARATION

Déjà depuis quelques semaines les quelques parisiens que je croisais le matin à 6h30 en direction des Buttes-Chaumont étaient surpris par mes chaussures à semelle expansée (Hoka One One, modèle Mafate Speed). Mais depuis quelques jours il me croise alors que je suis déguisé en sapin de Noël.


20150708_222044

En effet même lors de mes footings de ma période de tapering je ne me sépare plus de mon sac à dos rempli de tout le matériel obligatoire, comme si j’y étais. J’ai plus de 3 kgs de matériel sur le dos : les deux flasques de 0.5l remplies de liquide (même si je ne bois rien durant ces sorties) / une boite de strap / deux frontales / un pantalon / une veste manche longue chaude / un coupe vent /  mon portable (qui ne me quitte plus) / une paire de gants / la couverture de survie / le gobelet. Et je ne quitte pas non plus le buff autour du cou, celui autour du front et les lunettes de soleil (oui à 6h30 du mat. c’est grotesque)… Même lors de mon séjour en Virginie (USA) il y a 1 semaine j’allais courir en fin d’après midi en plein cagnard avec tout ce matos sur le dos. Je ne voulais pas découvrir cette sensation de « lourdeur » et ce « poids » le jour J. Je crois qu’il est important de s’habituer à cette astreinte, et notamment habituer notre gouverneur central à ce que ce sac à dos et ce poids soient finalement considérés comme une deuxième peau. Et bien m’en a pris car je ne me suis aperçu qu’au bout de la troisième sortie que les gourdes que j’avais achetées initialement me sciaient les côtes. Je les ai remplacées depuis par des flasques (molles) beaucoup plus versatiles.

 

En terme de kilométrage sur les 4 dernières semaines (hors semaine en cours de tapering) cela donne à peu près ça.

entraînement données X-Alpine

 

C’est finalement un peu plus que lors de ma préparation à l’UTA (10 bornes de plus en moyenne par semaine).

LE VRAI ENJEU DE CE TRAIL POUR MOI : les quadriceps tiendront ils le choc ?

Finalement il est bien résumé par ma conclusion de mon récit de l’UTA en avril dernier dont je vous donne la substance ci-dessous :

————————————————————-

Ce qui m’a beaucoup pénalisé sur cette course c’est ma trop faible préparation à descendre. Mes quadriceps ont commencé me faire souffrir dès le trentième, et ont commencé à me ralentir très sensiblement dans les descentes après le Burons des Buals (après 75 kms). Lorsque je dis très sensiblement cela signifie que chaque pas dans une descente était à la limite du supportable pour moi. Je ne pouvais pas m’élancer dans une descente, sur la défensive, ce qui est pire puisque cela accentue encore plus la charge et les traumatismes. Les quadriceps dans une descente luttent contre la gravité et travaillent en excentrique. Or travailler les quadriceps en excentrique ne peut se faire qu’en descente (ou en faisant des squat ?). Force est de constater que je n’étais pas suffisamment préparé. Pour une SaintéLyon passe encore ; le D- est seulement de 1900 mètres mais au-delà de ce cumul cela requiert un vrai travail. J’étais beaucoup trop juste pour ce 3600 D-. Mais pour la X-Alpine que je cours en juillet il y aura 8600 D- ! Mon terrain de jeu que sont les Buttes Chaumont est un peu juste pour se faire. Il va falloir que je trouve une solution à ce problème. Question très importante en suspens.

————————————————————–

Ai-je suivi mes propres recommandations pour cet X-Alpine?

Il est trop tard pour revenir sur ma préparation. A cette heure ci je vais me coucher… On aura le temps d’en reparler après l’épreuve.

A dimanche prochain j’espère de l’autre côté de la finish line….

 

LE SUIVI EN TEMPS « presque » RÉEL

C’est donc ici que cela se passe avec mon dossard 221. Je partirai à 4 heures du matin samedi pour une course d’au moins 24 heures donc si vous ne savez pas quoi faire ni sur quels sites aller naviguer vous pouvez checker mon avancée ; il y aura au moins une dizaine de check point.

check point X Alpine

 

 

6 réflexions sur “X-Alpine Trail Verbier Saint Bernard c’est déjà bientôt !

  1. Brunetton

    Bon courage pour ce magnifique trail chez les Helvètes, pour ma part je ne pourrai te suivre, je serai dans l’avion pour les vacances, mais je regarderai le site dès mon arrivée et je penserai bien à toi dans l’avion. Alors profite bien de ton séjour dans les Alpes Suisses.

  2. Bblmr

    Courage, c’est bientôt fini, 115 petits km…
    Dis-toi que d’autres souffriront plus (et donc ne pourront pas te suivre) : visite de Marrakech (la chaleur risque d’être pire que les 8000m de d+- !).

    1. Hou magnifique. Tu en as de la chance. J’aime beaucoup cette région..et il n’y a pas que les déserts namibiens qui me plaisent mais aussi ceux autour de Ouarzazate.

  3. Quand je vois le profil de la course j’ai l’impression d’être un branleur à la petite semaine. Honneur et respect, juste pour oser le tenter. Moi je n’en suis pas capable. Je ne sais pas où tu trouves l’énergie pour faire des courses pareilles. Chapeau bas. J’attends le compte rendu avec impatience ! Et en attendant profites de l’aventure, quoi qu’il arrive.

  4. Ping : Récit de la X-Alpine Trail Verbier Saint Bernard 2015 : chronique et analyse d’un abandon. | Grégo On The Run

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s