Compte rendu semi marathon de Paris 2015

Ce compte rendu fait vraiment réchauffé presqu’un mois après la course. Le brouillon était resté de côté, je l’ai oublié et me suis demandé s’il fallait le publier après la bataille. En fait ne pas le publier me donnait des scrupules de l’élève qui n’a pas fait son job alors tant pis pour le retard vous n’y échapperez pas….Mais pour la peine je vais faire très court rassurez vous.

Ces semi de Paris se suivent et ne se ressemblent pas. Cette année pour ma cinquième participation consécutive à cette belle épreuve le sens du parcours avait été inversé me faisant perdre tous mes repères. Moi qui aime les protocoles bien standardisés permettant de mettre les variables sous contrôles (les statisticiens me comprendront), le fait de devoir courir ce semi dans « l’autre sens » ne permet pas de mettre en perspective (comparer) ce chrono par rapport à mes 4 précédents.

DE NOUVEAUX REPÈRES

A commencer par le sas de départ qui est au diable par rapport à la dépose sac si bien que je me fais peur en arrivant à Vincennes à 9h35, un peu « just in time » ou « too late ». Si bien que c’est tout essoufflé que j’arrive à me faufiler dans la cohorte de départ.

10h01 : top départ.

Le parcours se révèle finalement très roulant. On commence en pente douce. Les kilomètres défilent assez vite.

25106336
Trouvez moi !
Chrono par tranches de 5 Kms Allure équivalent delta allure
les premiers 5 kms 00:21:43 00:04:21  
5 à 10 km 00:22:07 00:04:25 00:00:05
10 à 15 kms 00:22:59 00:04:36 00:00:10
15 à 20 kms 00:23:11 00:04:38 00:00:02
les derniers 1100 mètres = finish 00:04:32    

TOUT EN DECELERATION

Les premiers cinq kilomètres sont courus à mon allure 10 kms, c’est à dire trop vites. Je ne vais faire que décélérer jusqu’à la fin (cf. tableau ci-dessus).

Je croise Laetitia à Hôtel de Ville puis Boulevard Bourdon. Jusque là cela va pas trop mal mais cela ne va pas durer très longtemps.

2015_03_072
Boulevard Bourdon… ma tentative de levée du doigt échoue car je gêne mon coureur de gauche.
2015_03_077
Cette photo c’est pour vous montrer ma semelle de mes fidèles Under Armour Apollo de 280 g.

Mais je suis dans le dur et j’ai une grosse faiblesse rue de Charenton. Il reste ensuite 6 kms et je connais une grosse défaillance comme je n’en ai jamais connu sur un demi marathon. Le soleil tape fort. Je cours même un km en 4min 45s (vraiment cela ne va pas). Finalement je me remettrai en selle à 2 kms de l’arrivée. Cela dit cela descend un peu. Et le finish ne se passe pas trop mal. Je terminerai en sprint dans le faux plat.

Conclusion je termine en signant mon meilleur chrono sur semi en 1h 34min 32s soit… 2 secondes de mieux qu’à Lyon. C’est toujours ça de gagné comme le dit un de mes collègues.

24951909
A la vue de mon « levée du doigt » on se rend compte que j’ai repris un peu de vigueur.

LA SYNTHÈSE DES CINQ SEMI COURUS

Greg

L’ELITE

A tout seigneur tout honneur. Je terminerai par une belle photo de l’élite prise en plein flagrant délit de running synchronisé.

2015_03_009

4 réflexions sur “Compte rendu semi marathon de Paris 2015

  1. ça grignotes des secondes !
    Par contre il y a un gros (!) écart de poids entre 2012 et 2015 pour le même chrono. Tu avais couru à fond ? (ou tu es plus allé chercher tes limites ? la météo sinon ?)

    Et sur bravo pour l’échec du doigt de la première photo 🙂

    1. Effectivement OK sur le poids. Mais si cela avait été le même parcours j’aurais pu en conclure quelque chose. Mais là…pfuiiiii. Sinon je cours tout à fond, ou autant que faire se peut.

      1. mouais… le coup du parcours…
        3kg, sans mauvais jeux de mots, c’est énorme. ça mériterait de se pencher sur l’entrainement, l’affutage…

  2. Tout à fait d’accord avec toi sur le fait que je n’étais pas suffisamment préparé pour ce semi.
    3 kgs cela pèse son poids même s’il faut également prendre en compte que c’est aussi avec plus de muscle (taux de masse grasse équivalent) dans le premier cas et donc aussi un peu plus de puissance. Sur un semi j’ai du mal à apprécier les variations de poids…en revanche sur une distance à partir de marathon OK pour dire que le delta de poids prend de plus en plus d’importance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s