Foulées de Vincennes 2014 : Entraînement minimal, Performance minimale

J’aime bien ces courses de 10 kilomètres de début d’année. Il y règne une ambiance, froide, qui fait du bien … quand on rentre chez soi avec le sentiment du devoir accompli.

Je n’ai pas pas pu courir les 10 kil du 14ème cette année ni l’épreuve du 8ème arrdt. pour cause d’inscription tardive.

Donc “les Foulées de Vincennes” constituaient ma première épreuve de l’année ; un 10 kil agréable avec deux boucles dans le bois. Nouveauté cette année, il y a deux épreuves :

Un 10 kms (dit élite) à 9h45 et qualificatif pour les championnats de France et un 10 kms “populaire” (je n’invente rien) prévu à 10h45.

Et comme je me sens surtout prêt et affûté pour la qualification à l’épreuve de “rester sous la couette le dimanche matin”, je choisi la deuxième option. Et puis je me sens aussi très populaire, donc le choix était simple à faire 🙂

Alors pour ce 10 kms j’ai la trouille. L’année dernière je l’avais terminé en 44min 35s et là je suis bien parti pour battre mon record de la plus mauvaise performance sur 10 Kil.

En effet, mon entraînement depuis le début d’année en course à pied est (comment dirais-je?), minimaliste. Oui c’est ça, service minimal. J’ai couru un cumul de 50 kms sur les … 4 dernières semaines. Certes j’ai fait une semaine de skating aux Saisies pour les globules la deuxième semaine de janvier. Mais je crois que les effets de l’altitude se sont déjà envolés. J’ai fait une semaine totalement blanche de CAP. Par ailleurs, mon poids sur la balance ce matin est à un niveau jamais atteint pour une course (sup à 68 kg contre 66 kg d’habitude). Et c’est donc  la fleur au fusil le moral en berne que je prends le métro à Réaumur Sébastopol tel le condamné qui a conscience qu’il va se faire étriller.

2014_02_009

Arrivé à Vincennes, dépose sac, la bise à Emmanuelle qui a participé à la course des élites (40 mins, chapeau  bas !) et puis c’est le sas de départ de la course dite “populaire”. Et là je me positionne derrière deux jeunes filles et j’écoute distraitement leur conversation surréaliste : “tu as assez bu?” “oh noooon je n’ai pris que deux verres d’eau ce matin” “Mais t’es folle” “oh mais je crois qu’il y a un ravito au 5ièm Km”.

Ouf me voilà rassuré pour elles ! C’est vrai qu’il fait à peine 6 degrés pour une course qui va durer à peine 1 heure pour la majorité des coureurs, la déshydratation nous guette tous !

Après cet intermède qui détend c’est le départ de la course.

Finalement je me dégage assez rapidement du peloton. On a assez de place pour courir tout à fait convenablement. Au bout de 500 mètres je suis déjà dans le rouge, jusque là rien de bien nouveau. Un 10 kil cela se court avec le mors entre les dents et puis on prie pour que cela se termine très vite. Sauf que les km s’enchaînent toujours plus lentement que prévu quoique là j’avais bien prévu qu’ils s’enchaîneraient difficilement. J’ai des pensées toujours étranges quand je cours un 10 kil : je fais toujours des calculs mentaux du style  “Alors là tu as couru le tiers du parcours donc il te reste deux fois ce que tu viens de courir avant de terminer”. Et ce raisonnement je le tiens à tous les kms : “là tu es au km 5 donc il te reste à souffrir autant que ce que tu viens de souffrir jusqu’à maintenant”. Non je n’ai pas de pensées plus profondes à partager durant cette course (j’ai beau chercher), veuillez m’en excuser.

Et c’est bientôt la fin je suis au km 9 : “donc il me reste…” (je vous l’épargne celle-là !).

Et je franchis la ligne sous vos applaudissements en 44 min 34 secondes… et oui soit une seconde de moins que l’année dernière.

Entraînement minimal, Service minimal. Voilà qui est dit, quoiqu’on die.

12 réflexions sur “Foulées de Vincennes 2014 : Entraînement minimal, Performance minimale

  1. Ping : Récit : Les Foulées de Vincennes 2016 | Grégo On The Run

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s