10 kilomètres du Château de Vincennes 2012 … ou les 10 Kill

Plus cela va, moins cela va 🙂 .

J’espérais courir en moins de 43 minutes, c’était un peu l’objectif. Mon meilleur chrono sur la distance est 43′ 52 ».

Bon tant pis, ce fut mon plus mauvais chrono sur 10 kilomètres en plus de 45 minutes (45 min 22 sec).

Ma condition physique ce matin :

  • Poids de forme : au vert
  • Forme : au vert
  • Capacité de « pédalage » sur quelques lignes droites : au vert
  • Qualité du dodo la veille : plutôt bien comme avant chaque course, un peu fébrile certes.
Frais comme un gardon avant le départ… cela ne va pas durer
Donc à l’instar des 10 kilomètres de l’Anorgend, physiquement tout allait bien puis bizarrement la course ne s’est pas vraiment déroulée comme attendu malgré une excellente organisation et un climat idéal (couvert et légèrement frais grâce à une petite brise).

Déroulé de la course :

Excellente organisation : nous étions 4000 personnes répartis dans trois sas de départ.

10 heures tapantes c’est le coup d’envoi.

Cela part très vite, je dépasse l’arche de départ et j’enclenche ma montre Polar.. et là j’ai un problème. Le bouton rouge de déclenchement, toujours très récalcitrant, ne veut pas démarrer le chrono et l’enregistrement de la course. J’appuie au moins 20 fois en regardant à peine devant moi. Bon sang !!! Elle va s’enclencher cette montre !!! Finalement c’est après 300 mètres de courses au moins que j’arrive à mes fins.

Le premier kilomètre est très roulant, je le terminerai en 4’29 » (oui ne rigolez pas, ce sera mon kilomètre le plus rapide).

Puis j’ai une sensation de lourdeur dans les jambes, un peu comme si j’avais de l’acide lactique dans les cuisses et les mollets. Très vite je m’aperçois que je ne peux pas suivre le rythme que je m’étais fixé à savoir courir en moins de 4’20 » le kilomètre. Ma montre Polar me le fait savoir de manière constante.

Les kilomètres s’enchaînent sans que je puisse donner une quelconque accélération. J’ai même très envie de décélérer encore plus car quitte à ne pas faire son objectif autant ne pas trop souffrir 😉

Les Km 2 et Km 4 seront les Kms les plus lentement courus en 4 »52′ : même au semi marathon je n’ai jamais couru aussi lentement.

J’ai un petit sursaut après le Km 5, mon allure sera plus rapide, est-ce le parcours qui est plus roulant?… Franchement je ne me souviens plus. Je roulerai par la suite entre 4’45 » et 4’35 ». Je vous fais grâce de la description bucolique du parcours ; des arbres, des arbres, beaucoup d’arbres… et à un moment donné le lac de la forêt de Vincennes.

Puis arrive le dernier kilomètre tant attendu, j’en ai plein les cuisses, vivement que cela se termine et puis j’ai rendez vous avec ma femme sur le parcours après le neuvième kilomètre. Finalement elle aura pris plein de coureurs en photo sauf moi…. ce n’est pas grave, ils étaient de toute façon beaucoup plus forts 🙂

L’arrivé a lieu dans la cour du Château sur un tapis rouge dressé, non pas sur des escaliers comme à Cannes, mais sur des pavés : ben oui c’est le contexte médiéval qui veut cela. Cela tombe bien je vais pouvoir poser (ou laisser reposer) mon armure…

Ce 10 kill de la mort est terminé, vivement la prochaine saison du festival !

Une pauvre mine de coureur… forcément on fait moins le malin !

Bilan :

  • Une course courue à une allure plus lente que mon semi de Paris cette année de 2 secondes au kilomètre.
  • Pourtant des sensations correctes en début de course.
  • Il faudra probablement mettre l’accent sur le renforcement musculaire, et notamment le Crossfit. J’en attends beaucoup en terme d’amélioration de performance.
  • Un entrainement très bien calibré et qui me convenait parfaitement avec un goût de l’effort et de la course à pied qui est revenu.
  • Peut être suis je arrivé à l’asymptote de mes possibilités en terme « d’entrainabilité »? Et pourquoi pas? Et bien soit, je m’en contenterai.

Le plaisir est toujours là, en fait il était parti en début d’année, il est revenu, et c’est pour moi l’essentiel.

NB : ma femme m’a demandé d’apporter ce petit rectificatif suite à la lecture de mon post. Elle a réussi à me prendre en photo sur le parcours…. de dos ! Voilà qui est dit et corrigé. Bon, cela dit je n’ai pas jugé utile de publier ladite photo…

16 réflexions sur “10 kilomètres du Château de Vincennes 2012 … ou les 10 Kill

  1. boblemar

    Le point positif, c’est que tu feras mieux la prochaine fois…
    A moins que tu ne sois réellement sur la pente descendante : prochain 10km en 52min, suivant en 1h03…
    Arf, même en courant en marche arrière, pas sur que tu fasses d’aussi mauvais chronos.

    Mais, rassure moi, tu courrais bien en marche avant cette fois ?

  2. boblemar

    Dernier post, promis.
    Plus sérieux, promis.
    Je suis assez incrédule quant’à la néfastité du crossfit. Si tu avances sur cette réflexion, je serais assez curieux. Est-ce que cela aurait comme effet de bord de te raidir ? Est-ce qu’il ne faudrait pas plus d’assouplissement ?
    a+

    1. En fait le crossfit développe surtout les fibres musculaires dites « rapides », celles qui sont les plus « puissantes » mais qui se fatiguent le plus vites (d’où le qualificatif de Fast…non pas pour signifier que cela permet de courir plus vite – fast – mais pour dire qu’elles se fatiguent rapidement !). Elles sont utiles pour un 100 mètres mais pour un 10 000 mètres pas vraiment. Pour les courses d’endurances seules les fibres musculaires dites « Slow Twitch » sont nécessaires, elles sont mêmes indispensables !! Le cross Fit est une discipline qui développe surtout l’explosivité et la puissance, mais cela se fait probablement au détriment du développement de la filière des slow twitch ; cela pourrait expliquer pourquoi j’ai eu cette sensation de jambes un peu lourdes au début de la course. En revanche ma vitesse de pointe à l’entrainement ces derniers mois a beaucoup progressé ! Mais on voit que cela a un prix.

  3. Sur la 2° photo, tu es tout de même bien plus frais que le type à gauche en mode « gyrophare » !!
    Il te suffit « juste » d’un petit réglage afin de retrouver à nouveau de bonnes sensations !!

    1. Non pas du tout. La température était idéale. Je n’étais tout simplement pas en condition physique pour des raisons que j’ignore encore…
      Chapeau Doune pour ton récit du Saint Verbier j’ai A DO RE !! Et je m’inscris pour la petite l’année prochaine c’est décidé.

  4. Il y a des moments comme ça où le corps n’a pas envie. C’est normal.
    Peut-être qu’il te lance un message et te demande un peu de repos ? Après l’été, tu pourras lancer de nouveaux défis et les réaliser 🙂

    1. Tu as peut être raison. Ce jour là ce n’était pas le BON jour. En général durant l’été je ne suis pas du tout en forme et cela revient pour Paris Versailles. On verra bien.

  5. Ping : BILAN DE L’ANNEE 2012 « First Quartile Runners

  6. Ping : Les foulées de Vincennes : un chrono plus acceptable « First Quartile Runners

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s