Marathon de Paris 2011 : Last Quartile Runner

Avant de revenir très en détail sur le récit de ma course (que je qualifierais d’aventure) dans un post à venir, voici de manière très factuelle et synthétique le résultat.

Temps officieux : 5 heures 39 minutes 22 secondes

Temps réel : 4 heures 54 minutes 22 secondes

J’ai franchi la ligne de départ 45 minutes après le coup de canon.

J’étais le tout dernier coureur du marathon à prendre part à la course.

Le premier tapis d’initialisation de la puce avait été enlevé lors de mon passage. En revanche il y a bien eu calcul des temps intermédiaires par la suite (à Bastille je suis passé juste au moment du démontage du tapis mais il fonctionnait encore).

Le site du marathon de Paris m’a néanmoins calculé le temps final ainsi que les temps intermédiaires en prenant pour référence initial le coup de canon (départ de la course officiel) à 8 heures 45.

L’enregistrement de ma course par Chrono Course via la balise GPS que je portais m’a permis précisément de savoir à quel moment j’ai franchi la ligne de départ et de réajuster le temps final et les temps intermédiaires calculés.

Ci-dessous mes temps de passage et mon résultat final.

J’aimerais d’ores et déjà remercier très chaleureusement toute l’équipe de l’UBIAE (l’Unité de Biologie Intégrative des Adaptations à l’Effort) pour l’attention, l’assistance et surtout la bienveillance qu’elle m’a accordées durant toutes les étapes de cette expérience MISSION POSSIBLE 4. Un très grand merci à eux. J’espère que mes défaillances du deuxième semi n’induiront pas trop de bruits dans les données dépouillées des enregistrements. Car malheureusement l’objectif de 3H45 c’était mission impossible pour moi !

16 réflexions sur “Marathon de Paris 2011 : Last Quartile Runner

  1. Pour ton 1° marathon, tu as du faire face à une inconnue que tout le monde connait (donc pas si inconnue que ça ! ;-), j’ai nommé la météo. Et tu y as ajouté une difficulté supplémentaire à savoir le port de ton équipement !
    Certes tu dépasses d’une petite heure, ton temps prévu !! Mais cela ne représente qu’1mn 40 / km !
    Donc peanuts !!!
    Tu es un FINISHER !! Et c’est tout ce qui compte !! Yes !!

    1. Merci pour ton message ! Oui 1min/40 au Km « seulement »…;-)
      Vu comme ça je me sens tout de suite mieux.
      Puisque tu y fais référence par ailleurs, je regrette que l’organisation du marathon de Paris ait eu l’idée de reprendre le terme de « finisher » pour leur maillot qui est traditionnellement dédié aux Trail. C’est selon moi un emprunt plutôt maladroit.

  2. Bravo pour ce marathon expérimental !
    Avec la chaleur je pense que ça n’a pas été facile de courir ainsi équipé. J’en ai vu un passer au km41 où j’étais postée, mais je ne pense pas que ce soit toi, par rapport à ton chrono j’étais déjà repartie vers le km37.
    Bonne récupération et bonne continuation.

    1. Expérimental tu l’as dit ! En espérant que la souffrance attachée à celle-ci s’envole lors du prochain marathon libéré de tous mes instruments !

  3. Bravo pour ce Marathon, comme tu le dis « le plus important est de prendre du plaisir » et j’espère que ça a ete le cas. Raconte nous ce qu’il s’est passe. A bientôt et encore BRAVO! Sylvain

  4. thomasson

    Salut Greg…
    On a pas eu de bol au départ (c’était bien galère de fendre la foule et courir pour rattraper la voiture balai!), mais on est arrivés, et surtout on va permettre à véronique de pouvoir travailler. Bravo à toi aussi!

  5. thomasson

    Salut Greg,
    On a pas eu de bol au départ (c’était bien galère de fendre la foule et courir pour rattraper la voiture balai!), mais on est arrivés, et surtout on va permettre à véronique de pouvoir travailler. Bravo à toi aussi!

    1. Merci pour ton message Bernard, C’était assez épique comme expérience, on s’en souviendra longtemps de cette course poursuite de la voiture balai. J’espère que mon deuxième semi effectué à l’allure d’un randonneur pourra être profitable à l’équipe de Véronique Billat.

  6. salut grego !
    content d’avoir diné à tes côtés trois jours avant car j’ai partagé la table avec un vrai héros !
    d’une part avec tous ses instruments de L’Odyssée de l’Espace, il devait être bien casse-bonbon de bien s’alimenter puisque tu devais retirer ton masque à chaque gorgée d’eau, et de l’eau j’en ai bu toutes les cinq minutes personnellement
    d’autre part, tu as couru 04:45 et pour moi tu as dû bien souffrir au moins deux bonnes heures sur les 15 derniers kilos à alterner marche et course, peut-être même avec des ampoules aux pieds et des cuisses qui commençaient sérieusement à tirer
    pour tout cela, je tire mon chapeau et te dis bravo !
    Finisher dans ces conditions, cela impose le plus grand respect
    repose-toi bien à présent et la prochaine fois sans tes instruments, tu auras l’impression de voler !

    1. L’image est bien trouvée ; et j’adore Kubrick !
      J’ai assez hâte effectivement de pouvoir recourir sans l’appareillage ! Merci pour ton message

  7. Merci Gregory pour ta participation
    Il fallait vraiment avoir un gros coeur pour faire 42 bornes avec la chaleur et la motivation de donner de sa personne pour faire avancer la recherche

    Nous avons dépouillé pas mal de donné et ce que vous nous avez tous offert va permettre de nombreuses études pour améliorer l’entrainement, la gestion de course et la santé des coureurs

    Ils nous reste a vérifier les datas des debits cardiaques mais a priori, vu la qualité de ce que voyait en direct sur la télémétrie je ne me fait pas de souci

    Je pense qu’on a du très lourd grace à vous

    De plus les petits pipis vont nous permettre de voir l’impact de la casse musculaire et d’autres facteurs

    Encore une fois bravo et merci à tous

    1. Et je ne te cache pas que l’on est tous très très impatient d’avoir le résultat d’un premier dépouillement 🙂
      Un grand merci à toi Laurent pour ta bienveillance !

    1. Oh tu sais… je n’avais pas le choix. Il fallait continuer et terminer. Le coût psychologique de l’abandon était de toute manière insoutenable. Donc finalement n’ayant pas le courage d’assumer l’abandon j’ai lâchement continué. Donc il n’y a là rien de bien honorable… 😉

  8. Ping : Marathon de Paris 2011 : courir pour la science, presque une épopée ! « First Quartile Runners

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s