Courir le marathon de Paris 2011 avec un masque et un tuba (Heu non des électrodes)…pour la science

A l’occasion de courir mon premier marathon j’ai décidé de participer à l’expérience MISSION POSSIBLE 4 lancée et administrée par l’équipe de chercheurs du laboratoire du LEPHE (Laboratoire d’Etude de Physiologie de l’Exercice) dont les travaux sont effectués dans le cadre de l’UBIAE (Unité de Biologie Intégrative des Adaptations à l’Exercice). Ce laboratoire est dirigé par Véronique Billat, chercheuse reconnue pour ses innombrables travaux et publications scientifiques sur la physiobiologie de l’effort.

L’objectif de l’expérience : Etudier les variables physiobiologiques de 10 coureurs du marathon de Paris 2011.

Quelles sont les données qui seront collectées sur les 10 coureurs : FC, allure, cadence, débit cardiaque, échanges gazeux etc…

Logistiques : les 10 coureurs seront appareillés de la manière suivante : Cardio Polar, balise GPS, accéléromètre, Masque relié à une console portable pour analyser les échanges gazeux, une bardées d’électrodes sur tout le corps reliés à une autre console portable pour envoie des informations en direct par télémétrie. Ha et j’oubliais on doit supporter le poids d’une batterie pour alimenter le tout !

Originalité de l’expérience : les données seront collectées en direct par télémétries, et transmises sur internet sur cette page accessible aux internautes.

Ainsi les internautes peuvent suivre les variables de 10 coureurs en simultané.

Il y a un mois j’ai donc rejoint le laboratoire du LEPHE au sud de Paris pour faire un test de VMA sur piste équipé de tout ce matériel en compagnie de 5 autres coureurs. Avant que l’on nous équipe nous avons été passé au peigne fin : balance à impédance mètre, mesure des plis cutanés pour estimation de la masse grasse, mesure de la taille, de la conductivité du corps (je ne sais pas encore à quoi cela sert) et analyse des données cardiaques à l’état de repos. Ensuite arrive le stade de la préparation : mise en place de plusieurs électrodes, de deux ceintures Polar, du test du masque puis du test de la connectivité. Cela a nécessité un peu plus d’une heure.

C’est donc équipé tels des astronautes de la NASA que nous rejoignons la piste d’athlétisme situé à 100 mètres du laboratoire. Et c’est parti pour le test de VMA que nous effectuons en suivant un cycliste sur piste qui mène l’allure.

Toutes les données collectées et enregistrées par télémétrie permettront de faire un audit des capacités physiobiologiques du coureur avant le grand jour.

Ce grand jour arrive bientôt. Et ma MISSION POSSIBLE est la suivante :

Courir le marathon de Paris en 3 Heures 45 !

Rendez vous dimanche prochain !!

En résumé : vous pouvez me suivre en direct à travers deux canaux le premier auquel je fais référence dans cet article et indépendamment en utilisant cet autre canal auquel je faisais référence dans mon précédent post pour uniquement connaître ma vitesse instantanée et ma position sur un plan de Paris : et oui il va falloir vous équiper de deux écrans 🙂 !

12 réflexions sur “Courir le marathon de Paris 2011 avec un masque et un tuba (Heu non des électrodes)…pour la science

    1. Non les coureurs ont des niveaux différents. Dans mon petit groupe au test de VMA il y en a un qui avait un score supérieur à 18 largement, ce qui laisserait présager un temps non loin des 3 heures Réserve à émettre néanmoins, la VMA seule n’est pas suffisante pour estimer le temps sur marathon ; l’intervalle de confiance de la performance estimée avec ce seul facteur est assez large sur cette distance.

  1. Impressionnant! De pouvoir suivre les 10 coureurs en temps réel me fait penser aux Marines d’Alien 2 que leur Ltn suit en temps réel sur des moniteurs. Drôle d’image…

    En tous cas, bravo à toi pour ton dévouement à la science!

    1. Et bientôt… les coureurs auront peut être une oreillette pour estimer à quelle allure ils doivent courir la portion à venir de la course en fonction de l’analyse des variables métaboliques en live effectué par leur coach assis devant leur écran. Comme pour une formule 1 😉

  2. Effectuer ton 1° marathon ainsi appareillé cela force le Respect !!

    Profites bien de cette course pour te faire plaisir et participer ainsi à faire avancer la science.
    Il ne te manques plus que le tuba et les palmes et tu seras paré pour le triathlon ! 😉

    Bon courage pour demain !!

  3. Ping : Marathon de Paris 2011 : courir pour la science, presque une épopée ! « First Quartile Runners

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s