Ma blessure…suite et fin. Enfin !

Ma blessure…suite et fin ?

Bon, je me suis un peu emporté sur la thérapie de l’anti-inflammatoire. Cela soigne la conséquence (la douleur) mais pas la cause. Fin décembre j’arrête les Felden (après 4 jours de prises) mais je ressens toujours la douleur lancinante au genou. Et c’est étrange mais la douleur semble s’être déplacée. Chaque fois que je passe de la position assise à la position debout j’ai l’impression d’avoir des contractures des tendons en haut du mollet ou en bas de l’ischio jambier derrière le genou. Bref, tout semble se contracter autour de l’articulation comme si cela nécessitait de « huiler les tendons » devenus complètement rabougris. Finalement les antis inflammatoires ce n’est pas la panacée.

Donc, après avoir consulté plusieurs experts appartenant plus ou moins au corps médical « officiel » – plutôt moins que plus je l’avoue – dont je résume les résultats ci-dessous je me suis résolu à changer de fusil d’épaule.

Ma femme : thérapie « prendre des Felden ». Résultat : arrêt des douleurs le temps de la prise mais aucun impact sur l’origine de la douleur.

Un ostéopathe : thérapie « je vous secoue bien le bassin pour le remettre en place ». Résultat : j’ai bien mal au dos en sortant de la consultation

Mon médecin généraliste : thérapie « surtout ne prenez pas d’anti inflammatoire et arrêtez de courir ». Résultat : RAS, j’ai toujours mal.

Un podologue : thérapie « mettez des semelles ». Résultat : j’ai toujours mal en courant.

Un acupuncteur : thérapie « je vous perce l’oreille avec un aimant, cela va vous soigner le genou ». Résultat : j’ai une oreille percée désormais, du plus bel effet.

Finalement je me suis décidé à aller retourner voir mon médecin du sport, traumatologue. Mais pourquoi n’y ai-je pas songé avant ?????

Mon médecin du sport a fait le bon diagnostic et m’a prodigué la meilleure thérapie.

Diagnostic : Inflammation du TFL (Tendon du Fascia Lata) en concluant que les sensations de genou de vieux était dû à des adhérences tout à fait normales dans mon cas car j’étais sur la voie de la guérison. Il m’a prescrit 15 séances de Kiné. Et finalement en sortant de son cabinet, rasséréné par le diagnostic que j’ai trouvé pertinent, je me suis senti presque complètement guéri. J’avais trouvé !!!! Eurêka !!!

C’était il y a une semaine…. Et aujourd’hui après seulement deux séances de kiné, j’entrevois très sérieusement la voie de la guérison.

Conclusion : quand on a mal, on va voir des professionnels du corps médical spécialistes. Arrêter de croire aux poudres de perlimpinpin ou aux magiciens. Un traumatisme de genou est un problème mécanique, et quand on a un problème mécanique on va voir un vrai « spécialiste de la mécanique » qui a une approche scientifique !! Donc on va voir un médecin du sport avec spécialisation traumatologie/rhumatologie. Lors de la consultation j’ai vu la différence, le discours de mon spécialiste était d’une limpidité désarmante. Pourquoi l’ai-je consulté si tard alors que c’est lui qui m’avait permis de me remettre à courir après mon premier jour de blessure en mars 2010 ?

A ce jour, cela reste pour moi une énigme.

4 réflexions sur “Ma blessure…suite et fin. Enfin !

  1. Compliqué ton histoire et après cela, on est moins surpris de savoir qu’il y a autant de nomadisme médical…Tu le sais, je ne suis pas pour les anti-inflammatoire car les coureurs ont parfois les muqueuses fragile…cela n’est pas bon du tout et pourtant, les stats nous disent qu’on s’en gave !!

  2. je ne serais pas aussi catégorique !!! ton histoire reste la tienne et si tous les autres professionnels sont passés à coté du problème mécanique, c’est qu ils n ont pas commencé par là tt simplement et donc qu’ils n ont pas fait leur travail de « diagnostic ». On cherche une autre piste quand le symptomatique ne répond pas ! J’ai pu trouver des problèmes digestifs avec les mêmes motifs, donc il ne faut pas être aussi obtu !!!

    1. @osteopathe 68
      D’accord avec toi. Mon témoignage n’a en rien une portée universelle 😉 C’est juste mon point de vue à partir d’une expérience unique et qui n’a aucune prétention d’avoir une quelconque portée au-delà de mon unique expérience. Je ne voulais en rien jeter un quelconque discrédit sur qui que ce soit. Désolé qu’il ait pu froisser certains.
      Take it easy !

  3. Pas froissé du tout, simplement rappeler que traiter est un métier et que les symptomes sont parfois complexes au point de laisser le patient « sur sa faim »…on oublie toutes les belles réussites ostéo, kiné, médicales…au quotidien. Désolé pour toi qui a perdu pas mal de temps et pour un sportif c’est toujours pénible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s